ABC : REMONTONS LE TEMPS

LA PERIODE DE 1945 A 1980

Le moteur DU répondit parfaitement aux attentes et couvrit ainsi un nouveau segment de marché. Par la suite, des moteurs de 5, 6 et 8 cylindres furent conçus. Une fois que le principe des turbocompresseurs fut admis, ABC adapta en fonction sa gamme de moteurs DU. Ces moteurs furent alors commercialisés sous le nom DUS. Une augmentation de puissance de 50% sur des volumes de cylindre identiques fut ainsi obtenue.

Une nouvelle version du moteur DU fut développé. Cette nouvelle gamme de produits reçu le nom de DX pour sa version « aspiration naturelle » et DXS pour celle avec turbo. La vitesse du moteur fut augmentée de 600 à 750 tpm. En refroidissant l'air émis par le turbocompresseur au moyen d'un réfrigérant d'air, la puissance du moteur pouvait être doublée par rapport à la version "aspiration naturelle". Ce type de moteur reçut le nom de DXC.

Les applications de nos moteurs vont de la production d'électricité, à la propulsion des navires et à la traction des locomotives (principalement les locomotives de manœuvre). Jusqu'à la fin des années '60, ABC connut une période faste et exportait dans l'ensemble des pays européens, en Afrique Centrale, au Moyen-Orient et en Extrème-Orient.

Dans les années '70, les résultats financiers d'ABC sombrèrent régulièrement dans le rouge. Suite à l'indépendance du Congo belge – devenu Zaïre – la société perdit son principal marché.

En 1973, ABC acquit une licence pour un moteur rapide Semt-Pielstick.

Par ailleurs, la société développa un moteur complètement neuf d'une puissance doublée pour un volume cylindre quasi identique: le DZC avec une vitesse de rotation de 1000 tpm. L'objectif était de construire 100 moteurs de ce type chaque année. Ce moteur pouvait bruler du fuel lourd jusqu'à 380 cSt.

Suivant Précédent

Anglo Belgian Corporation s.a. fait partie du Groupe OGEPAR    |    Legal information